Un fiasco rassurant.

Echec grandiose des Chèresl’occas* en janvier. Aucun commentaire, aucune annonce, aucune demande. Une analyse s’impose. Soit les plus vieux modèles Chèresloques sont déjà rendus polluer les fossés en Afrique, soit vous ne savez pas poster un commentaire, soit l’idée même de revendre une création Chèresloques vous paraît inconcevable. Quitte à choisir, la dernière hypothèse me plaît bien.

Continuer à me décevoir, ça fait du bien.

* Les Cheresl’occas durant janvier proposaient de laisser une annonce (gratuite) sur ce blog pour revendre une création Chèresloques que vous ne portez plus, plutôt que de la laisser pourrir au placard.

Et faute d’occas, parlons du neuf. Voilà une doudoune dont j’ai du ouvrir les entrailles de ouate, pour y greffer une jupe. Opération réussie sans aucune cicatrice, mais j’en ai baver pour parler poliment.

Manteau  ref 501

Disponibilité : Modèle photographié vendu, mais vous pouvez :

Vous inspirez de cette création pour une commande perso en précisant la ref 501 , en faisant par exemple retravailler un de vos manteaux dans le même esprit.

Vente à distance ou l’atelier ? les deux

Délai : entre 15 jours et 1 mois selon la demande.

Prix : sur devis.

Pour plus d’infos, contactez Chèresloques en précisant la ref 501

 


Laisser un commentaire

4 Comments

  1. virgule à écrit:

    Du grand travail d’artiste comme toujours… Patience et excellence! Je suis toujours plus admirative face aux créations chèreloques, je suis fan du concept et de la mise en oeuvre! Christelle, Je te souhaite tout le succès que tu mérites! Continue de nous faire partager cette merveilleuse vocation qu’est la tienne. Lectrices (et Lecteurs!) faites donc découvrir autour de vous cette approche quasi unique et magique de se réapproprier notre corps et l’avenir de notre planète en magnifiant ces vêtements condamnés et oubliés!

    • Christelle pour Chèresloques à écrit:

      La patience je la dois aussi à mes clientes qui me laissent le temps de faire les choses bien. Il faut du temps pour faire germer des idées, et aussi de la reconnaissance, merci donc pour ce commentaire qui me touche beaucoup.

  2. fabienne à écrit:

    c’ est le mien et je l’ adore , merci ma créatrice préféré , biz

    • Christelle pour Chèresloques à écrit:

      Etre la « créatrice préférée de  » ça met la pression. Ca fait même un peu flipper. Car on veut le rester. Longtemps longtemps longtemps. La concurrence s’active et ça je ne l’oublie jamais. Mais bon au final, si à la question « c’est qui ta créatrice préférée ? » vous répondez « Chèresloques », au delà de la pression, ça fait super plaisir. Merci Fabienne.

Chèresloques La collection Cours et ateliers Contact Suivez Chèresloques sur Facebook