Ne pas s’attacher, juste recycler.

Elle m’est arrivée un matin froissée, fatiguée. Elle venait de Bordeaux. Elle était seule mais pas abandonnée. Elle savait qu’on l’attendait, là bas. Elle pourrait repartir, bientôt, une fois que j’aurais fait mon boulot !
Ca n’a pas été simple. Le diagnostic était plutôt alarmant. Elle avait bien joué son rôle de chemise Levis mille et une fois portée. Je lui ai dit « Va falloir tailler ». Courageuse elle n’a pas bronchée.
J’ai eu un petit pincement quand elle est repartie.
Ne pas s’attacher, juste recycler.

Pour commander une chemise dans le même esprit ou faire transformer une des vôtres, contactez-moi en précisant la réf 419

 

419 chemise cheresloques F


419 chemise cheresloques BC

 

419 chemise cheresloques G


Laisser un commentaire

13 Comments

  1. TIRON à écrit:

    j’adore cette ensemble je l’ai chez moi et je le kiffe a fond vous travaillez merveilleusement et vous avez une imagination debordante .

  2. Stéphanie.b à écrit:

    Bonjour, j’aime beaucoup !!! c’est une tunique et une sur-chemise ? il y a deux vêtements ?
    recyclés avec deux chemises au moins ?
    j’aimerais beaucoup apprendre à faire ce genre de modèle .
    Comment faire ? j’habite en haute normandie.

    • Christelle pour Chèresloques à écrit:

      Bonjour,
      Le mieux est de venir en atelier individuel sur plusieurs jours. Ou s’inscrire en atelier groupe formule we.

  3. isobel à écrit:

    bonjour, j aime beaucoup votre site, je suis sur la region paca et fabrique du vieux avec du neuf, aujourd hui,et si cela ne vous derange pas , j aurais aimé savoir comment vous fixez vos prix de vente , puisque l on recupere , juste pour me faire une idée , franchement , d un esprit recup pour tout, je n arrive pas à me faire une idée sur les prix occas ++ , merci d avance

    • Christelle pour Chèresloques à écrit:

      Il faut calculer votre temps passé avec un taux horaire artisan (en France !) (attention pensez bien à retirer 30% pour avoir du net). Quand je parle de temps, il s’agit du temps de tri, lavage, recherche matière, création, fabrication et vente. Et normalement pour qu’une entreprise soit viable il faut rajouter à tout ça une marge. Voilà pour la théorie, je vous laisse voir ce que ça donne en pratique. Je parle là de pièces uniques artisanales, et non de séries. Bonne continuation.

  4. ... à écrit:

    Oh mais c’est … trop … horrible !

    • Et bien ça met du relief dans les commentaires pour ce début d’année ! Parler d’horreur n’est pas un peu fort quand même ? Disons que vous trouvez ça très très très très très très très très moche et que jamais jamais, jamais jamais au grand jamais vous ne porteriez cette chose. Réservons l’horreur à d’autres débats qu’à la mode qui doit rester frivole et subjective.

      Juste une petite chose : dans votre élan, n’oubliez pas de signer. J’aurais moins l’impression d’avoir été poignardée gratuitement dans le dos.

      Sur ce à une prochaine fois ( ou jamais ?) sur ce blog !

    • Nadi à écrit:

      moi je trouve ça joli. J’aime beaucoup ce qui sort de l’ordinaire et que je ne verrais sur personne d’autre. J’admire le travail de recherche et la patience que vous avez.

  5. Elena à écrit:

    Absolument époustouflant! Quelle transformation! Mais…quel boulot aussi! Chapeau!

    • Christelle pour Chèresloques à écrit:

      Merci.

  6. marie claire à écrit:

    C’est super, je la trouve magnifique cette chemise.

  7. fabienne à écrit:

    j’ adore , je suis toujours en jean la plupart du temps maisc’ est super jolie , vive le recyclage

  8. Aline à écrit:

    C’est beau ! et bien écrit ! chaque vêtement à une histoire passionnante

Chèresloques La collection Cours et ateliers Contact Suivez Chèresloques sur Facebook