Marinière malmenée et pantalon bien sage

On peut recycler sans mixer, sans rien rajouter. Pour les adeptes du minimalisme, démonstrations. Ames sensibles s’abstenir.

Démo n°1 : La marinière

Vous prenez un pull marinière en tricot bien large, trop long, trop tout. Vous lui fait une belle entaille sous la poitrine que vous saupoudrez de petits pois en cicatrisant avec du biais. Vous ratatinez tout ça en plissant et en raboutant sur le haut du pull.

Ce haut de pull vous l’aurez d’abord ajusté à vos épaules grâce à quelques points de suture, tout en lui écartelant l’encolure, laissant cette fois les bords à vifs.

Et pour finir de briser l’image trop sage de cet emblème du made in France, foutez le bazar dans les rayures en coupant et rapièçant en aveugle.

Surtout ne couper pas les fils qui pendouillent, vous lui voleriez son âme !

ref 566 collection perso

Demo n°2 : Le pantalon d’homme.

Cette fois on coupe mais avec prudence. Un pantalon d’homme peut se montrer douillet. Pas de tortures inutiles pour des cicatrices disgracieuses.

ref 567 collection perso

Quelques plis bien placés pour ajuster une jambe trop ample. Des surpiqûres discrètes pour profiler un volume trop masculin. De la rigueur pour une symétrie parfaite.

Et quelques centimètres en moins pour le fun.

 

 


Laisser un commentaire

5 Comments

  1. cécile à écrit:

    J’aime beaucoup ce petit haut.
    Est- ce possible d’en avoir un exemplaire, à quel prix?
    Cécile

  2. fabienne à écrit:

    j’ aimerai un ensemble dans le meme esprit ma grande , bisous

    • Christelle pour Chèresloques à écrit:

      Bonjour Fabienne, je note.

  3. Shoubidoo à écrit:

    Recyclage réussi, BRAVO… nickel pour une silhouette un peu fluette, ça étoffe!
    Très jolie idée!

  4. fabienne à écrit:

    il est trop chouette j’ adore et quelle bonne idée

Chèresloques La collection Cours et ateliers Contact Suivez Chèresloques sur Facebook